NOTE :

« À mesure que s’effondre le tissage financier. Il y aura effondrement économique, famine de masse, anarchie et guerre civile à moins que le système ne soit totalement réinitialisé ou transformé en profondeur.

D’un autre côté, si le système est redémarré, le niveau de vie dans tous les pays du monde peut doubler en un an. La clé est de libérer toutes les nations du monde de l’esclavage Babylonien de la dette. »

La Cour Pénale Internationale

La CPI peut en principe exercer sa compétence si la personne mise en accusation est un national d’un État membre, ou si le crime supposé a été commis sur le territoire d’un État membre, ou encore si l’affaire lui est transmise par le Conseil de sécurité des Nations unies. La Cour est conçue pour compléter les systèmes judiciaires nationaux : elle ne peut exercer sa compétence que lorsque les juridictions nationales n’ont pas la volonté ou la compétence pour juger de tels crimes. L’initiative en matière d’enquête et de jugement de ces crimes est donc laissée aux États.

Un génocide est l’extermination physique, intentionnelle, systématique et programmée d’une population ou d’une partie d’une population en raison de ses origines ethniques, religieuses ou sociales[1].

Un crime contre l’humanité désigne une « violation délibérée et ignominieuse des droits fondamentaux d’un individu ou d’un groupe d’individus inspirée par des motifs politiques, philosophiques, raciaux ou religieux »[1]. Cependant, « il n’y a pas, pour les crimes contre l’humanité, de définition généralement admise »[2]. La notion de crime contre l’humanité est une catégorie complexe de crimes punis au niveau international et national par un ensemble de textes qui regroupent plusieurs incriminations[2].

canada

Québec – Canada

 

 

Unité des informations et des éléments de preuve
Bureau du Procureur
Boîte Postale 19519
2500 CM, La Haye
Pays-Bas

 

Courriel à otp.informationdesk@icc-cpi.int

LETTRE D’INTRODUCTION DE A PLAINTE (copie)

 

Canada, Province de Québec, Piedmont.

 

Le 07 octobre 2015.

 

A/S : Madame Fatou Bom Bensouda, procureure général de la Cour Pénale Internationale.

Et M. Song Sang-hyun, président de la Cour Pénale Internationale.

 

OBJET :

La présente est une plainte formelle déposée aux autorités de la Cour Pénale Internationale de La Haye, responsables de la protection du genre humain via l’application juridique des lois et ententes internationales tel que stipulé dans le Statut de Rome. Les éléments soulevés ont rapport à des Crimes contre l’humanité et des crimes de Génocides systématiques d’individus et populations — programmés à causer directement ou indirectement la mort, soit en connaissance de cause, par intention (dessein) ou par laxisme, omission ou négligence criminelle meurtrière à petite ou grande échelle.

 

Ce qui est demandé à la Cour Pénale Internationale :

À la lumière du dossier de l’information (preuve et documentations) ci-jointe…

 

  • D’ouvrir une enquête pertinente aux éléments fournis à la Cour concernant la présente plainte.
    • que soit ouverte une Enquête publique planétaire sur les agissements criminels anti-humanitaires de tout individu œuvrant sous le vocable de : POLITICIENS D’ÉTATS – ONU (représentants étatiques) – OMS – FMI – BANQUES – corporations – systèmes spéculatifs, financiers et bancaires, religieux, familles richissimes, élite oligarchique, etc.

Et suite à cette enquête…

  • Il est demandé à la Cour de statuer sur certains éléments litigieux, en apportant des précisions sur certains types ou catégories de crimes contre l’humanité qui s’avèrent génocidaires :

Ensemble des homicides volontaires ou involontaires du Genre Humain – meurtres prémédités et non-prémédités d’individus ou de masses d’individus perpétrés en connaissance de cause et d’effets (dommages collatéraux), ou sinon par laxisme ou négligence meurtrière, soit par l’entremise d’agents humains et/ou de contaminants pouvant entraîner diverses formes de maladies ou détériorations physiques voire même, la mort de masses d’individus.

  • D’établir au niveau planétaire, une ligne de conduite basique fondamentale qui soit constructive, ayant à sa base l’Innocuité, le Respect, l’Amour, la Prévention, la Guérison et la Réparation des torts et préjudices causés par des tiers.
    • statuer sur un « Principe Universel de Conduite Inaliénable » qui obligera tout individu et tout regroupement d’individus à s’y conformer indépendamment des lois, règlements ou contrats promulgués autrement. donnant ainsi une ligne directrice pouvant servir de base de référence universelle.
    • que les Droits Fondamentaux naturels (innés – de naissance) : le Respect et la Suprématie de l’Être Humain en chair et en os soient confirmée par la Cour en tant que Droits inaliénables.
  • D’offrir aux différents responsables de ces crimes l’opportunité de faire amende honorable en reconnaissant leurs torts, étant prêts à réparer, compenser, dédommager, rectifier ou corriger les agissements ou actions, comportements, etc., ayant porté préjudices, dommages et/ou mortalité génocidaire. Et ceci, en échange d’une amnistie ou pardon. L’objectif n’étant pas de punir mais d’inverser le comportement préjudiciable nuisible par le biais d’actions constructives réparatrices.
    • Accorder clémence et l’amnistie de la Cour à tous ceux et celles qui prêts à avouer sincèrement leurs torts, prêts à renoncer à poursuivre dans la voie nuisible, irrespectueuse, prêts à faire amende honorable c’est-à-dire corriger leurs erreurs immédiatement en s’y impliquant personnellement (auprès de leurs victimes et/ou leur famille).
  • Enfin, de porter s’il y a lieu, à la discrétion de la Cour, des accusations aux récalcitrants fomenteurs, responsables et complices des crimes cités dans la présente plainte. Crimes que la Cour aura pris soin d’entériner.
    • s’il y a lieu, qu’une mise en accusation pour « crimes contre l’humanité » (génocide si pertinent) soit attribuée à tous « Ceux et regroupements d’individus » pouvant être reconnus coupables de tels crimes – passé – présent – futur.
  • Que des corrections et compensations financières, économiques et physiques soit accordée à toute l’humanité victime de ces crimes contre l’humanité, des crimes d’esclavage économique et fiscal, des crimes de ségrégation économique et fiscale, des crimes de fraude économique, bancaire et boursière servant à tirer avantage et profits personnels et, d’être générateur de la destruction et contamination de l’environnement, de l’air, des eaux, de la terre arabe, de l’écosystème planétaire.
    • de faire en sorte que cet argent soit rendu disponible et accessible à tous et chacun. le tout étant de la responsabilité exclusive de chaque État. Que toutes formes d’impôts, de taxes, de frais, de tarifications, toute dette ou redevance jugées insidieuses, asservissantes, et tout contrat insidieux* et/ou asservissant (explicite, tacite, présumé, présent ou futur), soient annulés et l’argent totalement remboursé avec dédommagements parce que fraudé, arnaqué, escroqué, pillé, usurpé de façon usuraire. Plus de détails dans les recommandations et infos ci-joints. Que soit retiré sur le champ, tout pouvoir aux Banques Centrales d’imprimer de l’argent et de charger des intérêts sur cet argent. Imprimer appartient aux Pays, au Peuple. Charger des intérêts est frauduleux, usuraire, tel qu’expliqué dans la documentation fournie è $0- PLAIDOYER POUR UN MONDE MEILLEUR #01 – #02 et la documentation vidéo d’enquêtes.
    • INSIDIEUX : Qui constitue un piège, qui cherche à tromper. Qui se répand sournoisement sans que l’on s’en aperçoive. D’apparence bénigne mais qui s’avère grave par la suite. (Le Petit Larousse 1999.) [Qui entraîne des conséquences aggravantes et une dépendance. Qui s’avère être au détriment de l’un ou de l’autre. Qui cache certains aspects, qui est trompe, qui piège, qui exploite à des fins d’enrichissement égocentrique! Qui manque de respect, de franchise, qui est biaisé, qui brime les droits et libertés. qui asservit…!]
  • Le temps étant d’une importance capitale, tous délais d’agir dans ce dossier, ne font que nous rendre davantage complices de crimes contre l’humanité. Et, participants actifs au « génocide du genre humain » en train d’être perpétré à l’échelle de la planète Terre, mettant en péril toutes les formes de vie, ainsi que celle de notre Planète Terre-Mère Vivante. Frôlant même l’extinction présente ou à venir.
    • que soit accordé à tout individu sur cette planète qui le souhaite, le Droit au « OPTING-OUT » dudit «Système d’exploitation esclavagiste-génocidaire… au modus opérande insidieux, pernicieux et destructeur. Un Droit sans pénalité, sans représailles, ni menaces, ni chantage, avec compensation et/ou réparation pour préjudices, ainsi que le « Droit de conserver tous ses acquis ».
    • Et ce, à cause des méfaits, des tractations malhonnêtes, de la supercherie, du contrôle et monopole sur l’argent, de la corruption, de l’exploitation insidieuse et, des tentatives d’asservissement des populations / pays… et tentatives d’enrichissement indu par « Ceux et celles » qui se sont frauduleusement arrogés le contrôle de l’argent et de la richesse à des fins d’accroître leur emprise ou leur pouvoir égocentrique sur le Peuple de la Terre et sur les ressources de la Planète…
  • Qui est visé par cette plainte? Tout individu (mâle ou femelle) qui est à la tête ou à la solde d’un gouvernement (État – ville ou autre), d’une entreprise, d’une institution quelconque, d’un regroupement, d’un système d’exploitation, d’une religion (secte, etc.), d’une « personne morale », d’un conglomérat, d’une organisation quelconque ou autres types d’associations ou appartenance – incluant les banquiers. Est aussi visé, tous les acolytes et complices directs ou indirects qui ont pris part active à maintenir, à faire proliférer, à exploiter usurairement, arbitrairement, cupidement les habitants et les ressources de cette planète au point d’abuser irrespectueusement, d’amener les espèces (humains inclus) au bord de l’extinction, de détruire la diversité, de piller les ressources à des fins de profitabilité avaricieuse, désordonnée, voire même psychopathe. (Voir ci-fournis sur le disque dur, tous les dossiers qui en attestent.)

 

 

En mon nom et au Nom du Peuple de la Terre, des Enfants de la Terre-Mère que nous sommes tous, nous demandons une intervention de la part de la Cour Pénale Internationale, ainsi que réparation pour tous les dommages collatéraux causés par des modus opérande génocidaires, économiquement ségrégationnistes et esclavagistes, et destructeurs de la planète, de l’environnement, des formes de vie l’habitant (humains inclus).  

Vous êtes les seuls vrais Protecteurs du Genre Humain et de la Planète. Protecteurs de « dernier recours », puisque tous les autres moyens utilisés depuis des décennies ont lamentablement échoués, précipitant l’humanité toute entière et la planète Terre-Mère au bord du gouffre de l’autodestruction. Vous seuls pouvez établir les balises de reconnaissance pouvant renverser la vapeur de façon efficace puisqu’une infime minorité d’individus tentent, par cupidité avaricieuse (gain personnel-cupide génocidaire-piège), d’empêcher tout correctif de trajectoire pour ne pas nuire à la santé économique – enrichissement cupide et avaricieux au dépend et détriment de l’ensemble. Déjà au niveau planétaire, le nombre de décès (homicides par laxismes orchestrés) dépasse l’entendement. Vous pourrez le constater par vous-mêmes en prenant conscience de tous les dossiers ci-joints.

Voici, à titre d’exemple, la liste partielle des crimes contre l’humanité et des crimes génocidaires soumis à l’attention de la Cour Pénale Internationale :

Liste des GÉNOCIDES par Inhumanité Cupide et Servile.

  • Génocide Climatique et environnemental.
  • Génocide Chimique (contaminations).
  • Génocide alimentaire.
  • Génocide via divers types de pollution.
  • Génocide via la violence culte cupide & fanatique.
  • Génocide via l’Omerta – culte des secrets systémiques, duperies, tromperies, arnaque, pièges, mystifications.
  • Génocide par laxisme, omission, négligence meurtrière et abus de pouvoir.
  • Génocide via un esclavage économique basé sur une ségrégation économique globale.
  • Génocide via l’implantation du Nouvel Ordre Mondial devant gouverner l’esclavage économique planétaire.

Liste des CRIMES contre l’Humanité – Pièges :

  • Ségrégation économique programmée.
  • Esclavages et servitudes économiques programmés et, travail forcé entrainant : inégalités, disparités, violences, pauvretés, mortalités (meurtres-homicides volontaires et involontaires par laxisme et/ou en connaissance de cause et d’effets).
  • Fraude et arnaque monétaire, bancaire, boursière (spéculative), politico-étatique, économique-piège à des fins de consolider l’esclavage économique et ségrégation économique du Peuple de la Terre.
  • Pouvoirs économiques prédateurs cupides, avaricieux, corrompus, abusifs, spéculatifs, à tendance inhumaine, égoïste, égocentrique et psychopathe.
  • Fraudes et arnaques fiscales prédatrices, esclavagistes et ségrégationnistes multiples qui découlent de modus opérande semblable à la mafia, aux cartels. En complicité avec les systèmes financiers.
  • Abus de pouvoir et gangstérisme politique en faveur de privilégier la santé économique au détriment de la santé des individus, des populations et de la Planète (écosystèmes vitaux). L’objet culte étant de favoriser le bien-être financier d’une minorité (1%) au détriment de la majorité (99%) exploitée en ce sens.
  • Fanatisme culte abusif et dictatorial (politique, financier, religieux, sectaire, économique, dogmatique), qui vise à s’imposer de façon tyrannique – absence totale de respect des autres et de leur liberté de choisir. L’idéologie est que le bien de la collectivité (loi de la gang) doit avoir préséance sur le bien de l’individu (aucune limite quant au nombre sacrifié). Ceci équivaut en soi à sanctionner le meurtre prémédité d’individus au profit d’intérêts particuliers, sectaires, économiques, religieux ou autres. Soi-disant pour le plus grand bien de tous. Ce qui équivaut à favoriser d’emblée la mise en place d’une discrimination ségrégationniste génocidaire élitique. Tout comme Hitler, Mussolini, l’EL et compagnie. Qui donc peut prétendre à détenir pareil pouvoir de vie et de mort, si ce n’est qu’un psychopathe sans cœur, ni âme, ni Conscience, ni Humanité, ni Amour?
  • Et… d’autres types de crimes-pièges contre l’humanité, le genre humain et la Planète Terre-Mère sont mis en évidence dans la présente plainte à la Cour Pénale Internationale.

 

En somme, les accusations portent sur l’oppression, l’incapacité et la défaillance flagrante (manque de volonté – laxismes et omissions criminels) à promouvoir et actualiser des solutions viables, efficaces, équitables et permanentes aux :

  • Problèmes sociaux, aux problèmes de la pauvreté, aux inégalités sociales et culturelles, à l’injustice, à la cupidité avaricieuse sauvage et irresponsable.
  • Au racisme, à la discrimination et à l’exploitation irrespectueuse des uns (99%) par les autres (1%), à l’esclavage économique ou asservissement économique ségrégationniste des populations, aux inégalités de toutes sortes et l’appauvrissement qui mène à la dépossession.
  • À la prolifération de maladies graves-mortelles engendrées par un mode de vie stressant et déséquilibré axé sur la productivité morbide.
  • À la sous-alimentation des populations (ségrégation) les privant des besoins essentiels et vitaux – au nom du droit à la profitabilité cupide, du droit à l’exploitation prédatrice immodérée des uns par les autres.
  • À l’incapacité de renverser la tendance à engendrer d’innombrables et croissant dommages collatéraux néfastes, préjudiciables et génocidaires tels : la cupidité avaricieuse, spéculative et prédatrice dommageable, les conflits, les guerres cupides, le non-respect des individus, de l’environnement, l’abandon des gens à eux-mêmes, la destruction de l’air, de l’eau, de l’environnement et des écosystèmes.
  • Incapacité de mettre fin à la corruption, aux abus de pouvoir des individus qui cherchent à renforcir leur mainmise, leur domination, leur pouvoir, leurs contrôle, leur profitabilité abusive et leur expansion, au détriment des populations et de l’équilibre planétaire — tels des virus pandémiques prédateurs et destructeurs insouciants de l’environnement.

 

VIRUS : Agent infectieux… qui ne peut se reproduire qu’en parasitant une cellule. Informatique : Instruction ou suite d’instructions parasites, introduite dans un programme et susceptible d’entraîner diverses perturbations dans le fonctionnement d’un ordinateur. (Le Petit Larousse 2010.)

PRÉDATEUR : Qui se nourrit de proies. (Le Micro Robert 2006)

DOMMAGE : Préjudice moral ou corporel subi par quelqu’un ; dégât causé à ses biens… – perte, dégradation – qui cause un dommage préjudiciable. (Le Petit Larousse 2010.)

DOMMAGES COLLATÉRAUX : (Définition personnelle.) Dommages préjudiciables qui, suite à des actions posés ou un refus d’agir, ne peut être évité. Et qui, par conséquent, impose une « gestion du risque » au lieu du « principe de précaution ». Cette tendance à la « gestion du risque » vise à chercher à minimiser les dommages collatéraux à l’économie au lieu de prévenir et d’agir par innocuité – afin de ne pas nuire. Cette mentalité en dit long sur la Respect que l’on porte à la Vie, à l’Humain, à l’Environnement ainsi qu’à la Planète Terre-Mère que certains humains sont en train d’agresser sauvagement au point de mettre son Existence en péril. Au point de déferler sur nous tous les Forces de la Nature qui ont comme mandant de maintenir l’Équilibre Planétaire indispensable à la VIE et à la Survie des espèces.

Cette tendance à la « gestion du risque » est une attitude comparable à la façon de penser des Nazis : Les juifs, les homosexuels… étant considérés comme une commodité excédentaire parasitaire n’ayant aucune valeur ou importance, devant utilisée pour servir ses propres fins et/ou être éliminée. Un peu déshumanisante et psychopathe cette façon de penser, n’est-ce pas?

Les dirigeants derrière les systèmes politiques, financiers, économiques et religieux, autorisent ce type de « gestion du risque » parce que cela sert leurs intérêts particuliers – privés et corrompus, leurs quête de pouvoir, quête de renommée, quête d’argent, quête de profits pour leurs pairs, etc. Sorte de prostitution économique aveugle et déshumanisée. Où sont les limites de l’inacceptable lorsqu’en principe, ce modus opérande ne fait que nuire, détruire, piller, saccager, anéantir des vies, l’environnement et même, la Planète Terre-Mère sans laquelle toute vie serait impossible?

La pensée philosophique derrière la « gestion du risque » est la suivante. Si ce que tu fais prétendument pour sauver 99 personnes, détruit UN ou DEUX ou TROIS ou DIX humains sur 100 (1-2-3-10%), ça ne dérange pas, C’EST ACCEPTABLE – même si ce sont des meurtres par préméditation. Même si c’est immoral, non éthique, amoral, sans conscience, sans-cœur, inhumain… on l’autorise tout comme les nazis ont cru bon de faire pour éliminer les personnes non grata!!! Ce qui a constitué un génocide!

Avec la vaccination massive de 2009, cette façon de penser déshumanisante fut mise en pratique et l’humanité fut utilisée à titre de cobaye expérimental, et manipulée à se faire vacciner avec des produits ajoutés non testés dont les effets secondaires sont destructeurs voire même meurtriers. Nombreux sont les « dommages collatéraux » préjudiciables avec la vaccination chez certains individus (1%±). Ce fut la « Pandémie de la peur » ou le « Règne du Terrorisme légal »… à des fins cupides, avaricieuses et autres fins cachées. Cette tentative de « Propagande » a flopée misérablement car les humains ont une intelligence ainsi qu’un bon ressenti. Beaucoup n’ont pas mordu à l’hameçon de pharmaceutiques travaillant avec la complicité des dirigeants d’États!

Que ce cache-t-il derrière cette « gestion du risque » qui s’effectue au détriment de certains — même à faible pourcentage (1%±)?

Parlons de pourcentages! Si l’on applique ce faible pourcentage (1%) à un plus grand nombre de masse d’individus ça change toute la perspective, pouvant même prendre des allures génocidaires ! Exemple : Un pourcent (1%) de 100 ne fait qu’UN (1) individu volontairement sacrifié au profit des autres – un peu comme à l’époque très lointaine où l’on sacrifiait (immolait) des individus pour apaiser les dieux ou obtenir leur bonne faveur. — Cruel et sauvage n’est-ce pas ce modus opérande ancestral? — Maintenant augmentons la mise. Prenons 1% de UN (1) million ça fait 10,000 personnes à volontairement sacrifier (hommes – femmes – enfants). Et maintenant, 1% d’UN milliard à l’échelle planétaire? Le faible pourcentage n’est en sorte qu’une forme subtil de mystification servant à justifier la mise en place d’un modus opérande génocidaires (meurtres – homicides planifiés) destiné à donner bonne conscience – à rendre acceptable un crime contre l’humanité.

Est-ce humain de penser et d’agir ainsi? Quelle valeur accorde-t-on à la Vie en pensant de la sorte? Tant que l’on ne fait pas partie des statistiques du 1%, ça semble raisonnable intellectuellement d’agir ainsi, mais qu’en est-il émotionnellement pour ceux qui sont victimes et subissent ces dommages collatéraux consentis et planifiés en pleine conscience de cause et d’effets? Agit-on avec Cœur, Compassion, Amour, Respect et Considération? Agit-on en « HUMAINS » QUE NOUS SOMMES ou en « BÊTES SAUVAGES PRÉDATEURS » QUE NOUS SOMMES DEVENUS sous l’emprise et la dictature d’une oligarchie économique – à devantures démocratiques?

OLIGARCHIE : Régime politique dans lequel la souveraineté appartient à une classe restreinte et privilégiée. (Le Micro Robert 2006)

La « gestion du risque » est ni plus ni moins qu’un stratagème habile et pervers destiné à dissimuler des intentions plus ou moins malveillantes visant à favoriser la « profitabilité », la cupidité avaricieuse sauvage et prédatrice se manifestant au détriment des autres, des masses de populations maintenus en esclavage économique ségrégationniste – style Apartheid! Cette « gestion du risque » constitue en soi un Crime contre l’humanité et ouvre grande la porte à la commission de génocides de toutes sortes et visant tous les types de populations – incluant la Planète elle-même. La pandémie alléguée de 2009 avait toutes les allures d’un coup monté au niveau mondial, tramée et alimentée par la peur (terrorisme) afin d’engranger des bénéfices de toutes sortes. Plusieurs causes contre les pharmaceutiques furent portées devant les tribunaux.

Mais où est donc passé l’Humanité en chacun, la Compassion, la Fraternité, l’Entraide, le Partage et l’Amour? Avons-nous abandonné ces éléments de notre humanité? Les avons-nous laissés en pâture aux fauves prédateurs systémiques? Nous vivons dans une ère d’oppression économique systémique, d’esclavage économique et de ségrégation économique. La documentation ci-jointe en atteste. Nelson Mandela s’était-il trompé ?

Le 10 mai 1994, dans un discours aux Nations du monde, Nelson Mandela affirmait : «  Jamais, jamais… jamais plus cette terre magnifique ne connaîtra à nouveau l’oppression des uns par les autres. »

 

 

Je considère que le rôle primordial de la Cour Pénale Internationale dans ce présent dossier, est de mettre fin au chèque en blanc à la profitabilité destructrice que certains individus se sont octroyés afin d’assouvir leurs instincts personnels égocentriques de pouvoir et d’appât du gain (profitabilité sauvage). À la lumière de la preuve soumise, il est primordial d’envoyer un message clair et précis à tous et chacun sur cette planète, que l’heure de «l’oppression systématique et de l’asservissement économique, l’heure de l’exploitation irrespectueuse, prédatrice, sauvage», l’heure de « l’empoisonnement systématique des populations » ainsi que le temps du « pillage planétaire », est terminée. Et, qu’il est temps de procéder sans tarder à des réajustements et réparations immédiates, sous peine de voir porter contre soi des accusations de Crimes de Génocide, de Crimes contre l’Humanité et de Crimes contre la Planète Terre-Mère Hôte qui supporte la Vie et maintien l’Équilibre précaire indispensable au maintien de la Vie. Ce message clair est destiné à tous les perpétreurs récalcitrants, leurs acolytes et complices pyramidales qui s’entêtent dans cette voie irrespectueuse et destructrice.

Il est attendu que c’est au Procureur et à la Cour qu’il revient de juger de ce qui est pertinent. L’imposante documentation (900 Go) fournie en atteste point par point de cette vérité — des faits, des rapports d’enquêtes et d’investigations. Voir la compilation complète sur le Disque-Dur fournie afin d’avoir une vue d’ensemble des crimes perpétrés contre l’Humanité et la Planète Terre Gaïa.

J’offre ma collaboration à l’enquête juridique. Afin d’éclairer davantage, je suis prêt à fournir des informations additionnelles ou explications approfondies quant aux dossiers et à la documentation fournie.

Cette documentation de la preuve n’est peut-être pas une preuve en tant que telle pouvant être utilisée par la Cour, mais elle constitue une ligne guide (pistes d’enquêtes) composée de rapports d’enquêtes, de tendances, de faits s’étant déroulés, de victimes systémiques, et d’articles pouvant en attester, etc. Tous les producteurs, les figurants sont de potentiels témoins à charge dans l’élaboration de la preuve devant la Cour. Toutes les documentations vidéo d’enquêtes ne sont, ni plus ni moins, qu’un témoignage de faits vécus ou constatés, de vérités que l’on tente de dissimuler ou de discréditer en vue de continuer d’en retirer des bénéfices personnels de toutes sortes et d’exploiter, trafiquer indument tout ce qui existe. Les articles de journaux (dossiers : Actualités) attestent eux aussi de tendances malicieuses, destructrices, génocidaires, ségrégationnistes, perverses, insidieuses, et criminelles que la population est impuissante à stopper car c’est le modus opérande élitique imposé unilatéralement qui les provoque (tel qu’il sera démontré).

Certains individus n’en font qu’à leur tête, imposant leurs dictas politiques-économiques au dépend et détriment de l’ensemble. Derrière toutes formes de gouvernement il y a des politiciens et des individus tapis dans l’ombre, qui tirent les ficelles (économiques) au détriment de tous et de chacun d’entre nous, Peuple de la Terre-Mère Vivante.

Voici en supplément, certains points synthèses cruciaux préconisés à travers la documentation mis à l’attention de la Cour. Il serait très avantageux pour l’Humanité et pour la planète Terre entière que la Cour se prononce sur ces points afin de faire stopper les génocides globaux planétaires en cours (tels qu’illustrés dans la documentation fournie).

Certains points constructifs sont énumérés dans le texte qui suit intitulé : Le NESARA(National Economic Security and Reformation Act) qui est une charte votée en mars 2000 par le Congrès des États-Unis et transformée officiellement en loi fédérale par le président Bill Clinton le 10 octobre 2000, trois mois avant son départ de la Maison-Blanche.

 

Le NESARA [1]*

– J’aimerais bien qu’on discute du NESARA. Nous entendons de plus en plus parler de cette charte par des Êtres de Lumière. Il semble que l’idée du NESARA soit certainement le plan de l’avenir pour la Terre. Sommes-nous plus près de sa mise en place ou est-ce une illusion de l’espérer ?

Le NESARA préconise notamment :

  1. L’effacement complet de l’endettement des plus pauvres consécutif à leur recours excessif au crédit et aux cartes bancaires (car l’enrichisse- ment des banques sur le dos des pauvres est considéré par les auteurs du NESARA comme un crime contre l’humanité).
  2. L’abolition de l’impôt sur le revenu (lui-même considéré comme une atteinte à la liberté de travailler et d’entreprendre).
  3. La création d’une nouvelle monnaie indexée sur l’or pour éliminer les fraudes et les tricheries issues de la monnaie électronique.
  4. L’établissement d’un système juridique et judiciaire équitable envers tous, et la priorité absolue à accorder au combat politique en faveur de la paix dans le monde (la guerre n’étant légitimée qu’en tant que recours ultime et dans le seul cas de légitime défense).
  5. L’objectif de restauration de la santé et de la prospérité pour l’ensemble des habitants, incluant la recherche de moyens adaptés et gratuits pour aider les plus démunis. La mise en place de nouveaux gouvernements ayant pour mission première d’imposer le commerce équitable et d’organiser la solidarité et l’entraide entre les hommes et entre les peuples.
  6. L’élimination des groupes élitistes qui manipulent l’humanité et se présentent au monde comme les tenants du « nouvel ordre mondial ».
  7. La révélation de vos origines et de votre prédestination divine – dont l’existence de relations secrètes entre certains gouvernements de la Terre et certains peuples extraterrestres.
  8. La révélation de l’existence et de la mission de nos frères de lumière (les maîtres ascensionnés) et de nos frères de l’espace (les représentants de l’administration centrale galactique auprès de l’humanité terrestre).

Cette charte de vie est la base de la vie universelle. Comme vous ne pouvez adopter notre rythme de vie en une seule fois, la Fraternité de Lumière a poussé votre esprit collectif à en adopter quelques aspects. Permettez-nous de reprendre les grandes lignes et de vous donner notre point de vue.

Premier point – Les cartes de crédit et l’endettement de la population. C’est là, à nos yeux, une sorte de viol de la personnalité qui engendre des cicatrices dans les corps émotionnels et mentaux, lesquelles se répercutent sur l’état d’harmonie du corps physique. Ce « gadget bancaire» incite l’utilisateur à nourrir une matrice illusoire laissant la mainmise du gouvernement obscur s’abattre sur la personnalité collective.

Tout ce qui n’est pas des pièces ou des billets favorise une dispersion de la concentration de la conscience. Aussi, non seulement l’effacement des dettes permettra-t-elle une restitution de la liberté, mais nous attendons le moment où, vous, utilisateurs, déposerez vos petits « rectangles de plastique », car vous rétablirez ainsi la circulation de l’énergie d’échange. Ce premier point est juste, à condition d’être suivi par une autre prise de conscience.

Deuxième point – L’abolition de l’impôt sur le revenu. Il s’agit d’une étape décisive dans la réparation de l’honneur et de l’intégrité de l’être. À nos yeux d’Êtres élevés de Lumière, toutes les formes de prélèvement (taxes et impôts en tous genres) entrent simplement dans la case « vols ». Nous attendons le moment où vous rétablirez le prélèvement acceptable de 10 % de votre salaire pour l’ensemble des taxes et impôts confondus. Au-delà de ce pourcentage, nous parlons de vol et, en ce sens, vos gouvernements vous sont redevables de sommes considérables. Ce fait occasionne des traumatismes mentaux importants favorisant un repli du moteur de l’expansion et de la découverte qui est à l’origine de beaucoup de dépressions nerveuses et de suicides. C’est donc une atteinte à la vie.

Troisième point – La création d’une nouvelle monnaie. Aucun pays ne survivra s’il ne revient pas à la référence de l’or. Aucune monnaie ne peut vivre avec les fraudes patentées depuis le retrait de la référence de l’or. Le malaise grandissant de l’ensemble de la population mondiale amène obligatoirement l’effondrement du système en place. Les gouvernements vont se battre pour cacher tant bien que mal les réalités bancaires. La matrice des probabilités nous révèle d’abord un chaos monétaire accompagné d’un retour à de vieilles monnaies, puis des tables rondes visant à créer une monnaie honnête, respectueuse de la vie de tous et pour tous. Combien de temps cela vous prendra-t-il ? Vous seuls allez finalement nous le dire, car tout dépend de votre capacité à demeurer anesthésiés et inconscients de votre état d’esclaves des devises actuelles.

Les monnaies électroniques auront une vie très courte, heureusement pour vous, mais elles causeront beaucoup de dégâts dans les corps subtils. Prenez donc conscience que l’énergie électronique a des répercussions sur vos propres charges électroniques corporelles.

Quatrième point – Le système juridique et judiciaire, et la guerre. Il est bon de parler d’équité pour tous, de paix, et de pointer du doigt la légitimité d’une guerre. Toujours à nos yeux de lumière, aucune guerre ne peut porter l’étiquette de la légitimité, ou prétendre à cela, car à son origine il y a un viol de l’identité d’un pays et de son peuple. Toutes les formes de guerre entrent dans la case « viols de la personnalité ».

Dans cet univers, nous nous efforçons de ramener dans la matrice de paix toutes les planètes encore en guérillas. Il y a cinq endroits difficiles ou sensibles, dont votre planète. Les probabilités nous indiquent une restau- ration de la paix dans votre univers dans environ 250 ans.

Nous espérons que vous serez la première planète, parmi les cinq gravement atteintes par ces voies de fait, à retrouver la paix avant œ temps. Dans ce but, nous vous pousserons au maximum. Le corps judiciaire est en cours de changement et vous enregistrerez bien des troubles dans les cinq ans à venir, car nous mettrons une forte pression afin d’engendrer un changement planétaire. Nous invitons tous les groupes -ceux qui ont pris la responsabilité de faire respecter la vie -à poursuivre leur action. Le corps judiciaire, et ses implications, occasionne un repli profond de la liberté de penser, d’agir et de créer la vie. Bon nombre de cancers de l’intestin, de la lymphe et du cerveau trouvent leurs racines dans un problème de ce genre, qu’il soit déclaré ou latent.

Cinquième point – La restauration de la santé et l’équité des échanges. La restauration de la santé est avant tout un état d’harmonie. Vos futurs gouvernements auront la lourde charge de rétablir l’équilibre et les aspects de la vie des pays de cette planète.

Les premiers à se lancer dans l’aventure ne seront pas les meilleurs, mais ils auront le mérite de s’atteler à cette lourde tâche. Prenez conscience qu’ils feront au mieux sans obligatoirement atteindre leurs objectifs, car vos systèmes sont si viciés, si lourds, qu’il faudra dégager beaucoup de bonne volonté, d’intentions véritables et d’énergie pour inverser les tendances actuelles.

Il est évident que l’entière population urantienne souffre de maltraitance psychologique. Nous attendons de voir fleurir des cellules d’écoute pour libérer le fardeau posé sur ses épaules. Ne vous faites pas une illusion de plus, mais le temps sera votre allié précieux dans votre retour à un état harmonieux acceptable. Nous sommes heureux de voir se profiler les premiers pas d’un retour à la normale. Lorsque nous vous voyons payer vos soins dits de santé, alors que vous êtes les victimes de la machinerie infernale d’une société agonisante, nous déplorons de vous voir encore victimes et esclaves de cette société.

Les soins de santé payants sont un crime manifeste contre l’humanité. “Nous ne comprenons pas qu’en ce moment ce corps médical soit attaqué pour des notions de rentabilité, plutôt que d’efficacité, car l’aspect de la divinité n’est toujours pas intégré dans le diagnostic de l’état de santé d’un malade. Le mot malade devrait être rayé de votre vocabulaire et remplacé Jar le mot victime. Dans une dysharmonie corporelle il y a toujours la manifestation d’une attitude de victime soulevée par des actes extérieurs société, famille, etc.) ou par soi-même quand l’être ne peut plus réagir pour se préserver des atteintes extérieures sur lui. Ce point du NESARA nous importe beaucoup.

Sixième point – L’élimination des groupes élitistes. L’énergie de ces groupes est déjà affaiblie. Toutefois, le coup de grâce n’est pas encore donné. L’esprit collectif de votre groupe urantien [terrien] commence seulement à e soulever contre l’autoritarisme despotique de ces êtres. Dans nos écrits, 10US abordons de diverses manières cette réalité afin de vous renforcer suffisamment pour avoir le courage de renverser leurs tendances.

En état de choc, votre esprit a du mal à accepter un souffle vital afin de se lancer dans le rétablissement de ses droits. Nous ne parlerons même ‘as de vos droits divins, car vos droits terrestres sont tellement bafoués qu’il faut commencer par cela. Ce que nous craignons est de voir ce ras-le-bol général devenir la cause d’attitudes peu civiles, même si nous en comprenons ses soulèvements. Nous vous invitons donc à faire attention quand vous renverserez ces processus de mainmise, et ce, afin de ne pas devenir des bourreaux à votre tour. Vous avez le droit, sinon même le devoir, d’exprimer votre autorité par le biais de manifestations, mais que cela ne vous entraîne pas dans des actes inconsidérés, car là vous êtes attendus… nous vous surveillons.

Septième point – La révélation de vos origines. De manière à contraindre les gouvernements à révéler publiquement leurs relations secrètes, nous, les informateurs célestes, avons transmis des données sur le sujet et incité quelques-uns d’entre vous à effectuer des recherches et à les publier. Le point est déjà bien amorcé non seulement sur le sol des États-Unis, mais sur l’ensemble de cette planète.

La Fraternité de Lumière a déjà invité directement vos gouvernements à cesser l’escalade de l’armement. Une aide a même été proposée et refusée ! Le jeu du pouvoir et l’appât du gain personnel furent les plus forts. Aujourd’hui, vos gouvernements sont confrontés de nouveau au même choix par la pression que nous effectuons, depuis les plans subtils, sur l’ensemble de la population. Ils auraient pu éduquer l’humanité et en recevoir tous les mérites et bienfaits. Maintenant, ils sont dans l’obligation de le faire et s’attireront une disgrâce populaire pas facile à gérer dans leur avenir d’âme et d’esprit. Ce fut leur choix, et le juste retour de l’énergie agira en conséquence.

Huitième point – La mission des frères de lumière. Voici une étape attendue par nous dans le but de vous aider, enfants universels. Cela restera un secret de polichinelle pour beaucoup, mais il n’en sera pas de même pour d’autres groupes peu ou pas encore préoccupés par ce sujet. Cette révélation fera office d’électrochoc sur la conscience humaine. Nous sommes aussi très attentifs à l’émergence de cette reconnaissance de l’administration galactique qui est en relation avec l’administration des Sages des Super-Univers. Mais un pas après l’autre. Lorsque cette reconnaissance sera évidente, nous pourrons vous proposer des progrès dignes de vos esprits et de vos aspirations. Le mot fraternité déploiera son ampleur et sa profondeur -un temps de grande profondeur et de grande bénédiction.

En résumé, le NESARA est un programme envoyé par tous les grands Maîtres de lumière sous l’impulsion première du maître Saint-Germain, qui a reçu le rouleau des lois universelles et son programme d’action lors de sa consécration. Ainsi, depuis ce jour-là, il œuvre pour ce début d’avènement préfigurant des autres étapes. Ne brûlons pas celle-ci, car je vous le dis son déroulement assurera une assise stable aux autres chartes de vie sur Urantia [Terre]. (Extraits de : 2008 Au-delà du voile des Illusions et de la confusion. Éditions Ariane. Pages 130 à 136.)

Voici une vue d’ensemble du contenu du disque dur ci-joint contenant près de 900 G d’informations et documentations d’enquêtes — texte et vidéo :

HDD CPI

Le pourquoi de ma démarche auprès de la CPI

Ça fait plus de 25 ans que je travaille sur ce dossier de la Cour Pénale Internationale (C.P.I.). En résumé, je tente de faire reconnaître comme crimes contre l’Humanité plusieurs façons d’opérer actuelles qui portent préjudices mortels à la santé physique, à la santé psychologique et émotionnelle des habitants de la Terre et, qui porte atteinte à la santé et à l’équilibre planétaire. Ceci, afin que soit établies des balises claires qui détermineront à l’avenir, la Façon d’Être entre nous, avec notre environnement, avec les autres formes de vie planétaires et extra-planétaires, s’appliquant aussi à tous visiteurs interdimensionnel ou venant d’ailleurs. Beaucoup de vérités on nous cache et qui devront être révélées au grand jour. Terminé l’ère des secrets et secrets d’états pernicieux.

En somme il s’agit d’envoyer un message clair à l’effet que la Planète Terre-Mère est un endroit d’Amour, de Respect, de Lumière, de Paix, d’Harmonie, de Partage et de Fraternité et, d’Abondance. Le type d’approche proposé est le choix d’inciter à manifester une « Volonté de Bien » qui soit respectueuse à la fois de soi, des autres et de l’environnement. Le fait est de choisir de baser tous nos choix d’expression de soi, tout notre comportement, agissements et justice sur ce que j’appelle le Principe d’A.R.O.A.I.E. qui pourrait remplacer toutes les lois actuelles (plus d’infos à venir). Ce sont les caractéristiques fondamentales de l’Amour Vrai, Véritable dans sa manifestation la plus simple à saisir et à manifester.

Succinctement ce Principe s’énonce comme suit:

A = Amour (choisir d’Aimer universellement tout – choisir d’Accepter sans poser de conditions à l’amour de soi, des autres, de l’environnement, etc.)

R = Respect de soi, de tous et de l’environnement planétaire (choisir le respect, car il est la principale caractéristique de l’Amour Authentique.)

O = Ouverture (choisir de faire preuve d’ouverture face à soi et aux autres – ce qui est une autre caractéristique de l’Amour Authentique.)

A =Accueil (choisir de faire preuve d’accueil et de respect – car c’est une autre caractéristique de l’Amour Authentique.)

I = Innocuité (choisir de s’exprimer, se comporter, agir, etc.. afin de ne pas nuire à qui ou quoi que ce soit.)

E = Équilibre (choisir de maintenir l’équilibre en tout – éviter de créer des déséquilibres intérieurement comme extérieurement. Le respect engendre l’équilibre.)

Avec ce Principe de Lumière, on n’a pas besoin de toutes ces myriades de lois et règlements insensés, impossibles à retenir, et dont l’objectif est de menacer (terroriser – faire peur), punir et permettre quelquefois de pouvoir se venger légalement.

Aucune loi n’empêche ni n’arrête qui ou quoi que ce soit d’arriver. Aucune loi ne nous protège vraiment, elle n’agit qu’après les faits accomplis. Toutes ces lois ne sont que des illusions, un écran de fumée destiné à faire accroire aux gens qu’ils sont en sécurité alors que c’est tout à fait le contraire dans les faits.

Jamais l’humanité n’a été aussi vulnérable, leurrée, piégée et mise en esclavage économique et physique (en perte graduelle de tous ses droits et libertés). L’Humanité Consciente exigera des changements radicaux après avoir pris conscience de l’ampleur des agissements insidieux, dont fait état la documentation ci-jointe et dans le Bref de Présentation de la Plainte que l’on retrouve sur le disque-dur au dossier : Documents de la plainte.

Nous sommes dans une phase planétaire critique où la survie des humains, des formes de vie et de la planète dépend d’une intervention rapide et efficace. Si rien n’est fait rapidement, peu importe ce qu’en disent les experts, nous nous dirigeons vers un suicide collectif, où nous serons tous précipités dans ce gouffre-piège qu’on nous a tendu et que l’on s’efforce de maintenir coûte que coûte, pour des raisons économiques cupides, avaricieuses et prédatrices.

Tel que démontré dans la documentation ci-jointe. Ce n’est pas l’ONU qui arrivera à renverser la tendance puisque ses membres, pour la plupart, font partie de ce qui tente d’empêcher tout changement ou transformation du modus opérande actuel. Plus d’infos dans le « Bref de Présentation de la Plainte » au dossier : Documents de la plainte ET dans les Documents du Plaidoyer.

 

Merci de votre attention et de votre collaboration indispensable à l’Évolution planétaire et à la création d’un Monde Meilleur maintenant et pour les générations à venir.

 

Roger Forest

Du Québec, Canada, Ville de Piedmont — rogforest@gmail.com

[1] NdÉ : Le NESARA (National Economic Security and Reformation Act) est une charte votée en mars 2000 par le Congrès des États-Unis et transformée officiellement en loi fédérale par le président Bill Clinton le 10 octobre 2000, trois mois avant son départ de la Maison-Blanche. Il s’agit donc d’un document à caractère politique, mais d’orientation à la fois économique, sociale, éthique, et même spirituelle, conçu pour s’appliquer d’abord à l’Amérique et aux Américains, puis à l’ensemble des peuples de la Terre. Malgré les cri- tiques dont il a été l’objet et les persécutions dont ont été victimes ses partisans, ce texte pourrait avoir été inspiré à ses corédacteurs par de grands Maîtres ascensionnés de la Fraternité de Lumière (dont le bien-aimé comte de Saint-Germain), afin d’aider l’humanité il réussir sa transition vers une ère nouvelle. Il suscita du moins une vague d’enthousiasme parmi les personnes qui ont participé à son élaboration à partir de 1993, puis qui l’ont soutenu devant le Congrès américain lors d’un vote en mars 2000.